La maintenance multitechnique

La maintenance multitechnique

La maintenance multitechnique est un service de sous-traitance que proposent aujourd’hui de nombreuses entreprises à celles qui souhaitent externaliser la maintenance préventive et la maintenance corrective de leurs installations, de leurs outils de production et même de leurs supports. Ce type de prestation peut prendre en compte la maintenance multitechnique des bâtiments mais aussi englober tout type de maintenance et travaux, y compris les tâches administratives.

La généralisation des maintenances multitechniques et multiservices a consolidé la fiabilité du matériel et des bâtiments, a grandement amélioré l’organisation de l’entreprise et généré une réduction significative des coûts. Les entreprises maintiennent ainsi un niveau de performance élevé avec une production constante et une maîtrise des événements en cas de panne ou dysfonctionnement.

Définition de la maintenance multitechnique

La maintenance multitechnique est une offre comprenant un panel très large d’interventions : une même société peut ainsi proposer un contrat de maintenance relatif à l’exploitation, l’entretien et les réparations du matériel de production, à l’infrastructure informatique, aux transports et logistique, du gros oeuvre et du second oeuvre du bâtiment, aux équipements de sécurité, aux outils de communication et de supervision, à la gestion de l’énergie, à l’électricité (courants forts et courants faibles), au chauffage, la climatisation et la gestion technique centralisée.

Un contrat de maintenance multitechnique peut proposer différents services allant de la maintenance préventive jusqu’aux astreintes pour interventions d’urgence en passant par l’assistance technique et la formation.

Ce type de prestation permet aux entreprises clientes de limiter le nombre d’interlocuteurs et d’avoir à arbitrer les responsabilités selon la nature d’un problème. Elle permet aussi de ne pas multiplier les contrats avec différents prestataires. Le bénéfice se mesure en temps gagné et bien entendu en réduction des coûts.

Définition de la maintenance préventive

La maintenance préventive englobe l’ensemble des interventions planifiées et réalisées en amont pour anticiper toute défaillance d’un matériel, d’un bâtiment, d’un outil de production, et donc de prolonger sa durée de vie. Cela comprend les opérations de révision, de réfection ou de remplacement.

Les révisions sont généralement réalisées de manières régulières dans le temps. Il s’agit d’interventions où le technicien qualifié vérifie le bon fonctionnement de l’appareil, surveille l’état d’usure de chaque pièce et prévient toute anomalie de fonctionnement. On emploie aussi le terme de maintenance systématique.

Le remplacement d’un élément est une opération qui se planifie lorsque l’élément en question donne des signes d’usure ou de défaillances régulières. Il représente donc un risque de panne ou de détérioration significative, ou également un problème de sécurité. On parle de maintenance conditionnelle.

La réfection d’un élément est une notion qui concerne plutôt les gros oeuvres, les bâtiments, les montages complexes. Il s’agit de la remise en état de l’élément en question, en remplaçant d’anciennes pièces usées par des pièces neuves, ou répondant à de nouvelles normes. On évoque ici la maintenance prévisionnelle. 

Définition de la maintenance corrective

La maintenance corrective est une intervention déterminée par l’apparition d’une anomalie, d’un dysfonctionnement, d’une panne. Il s’agit d’en rechercher l’origine et de procéder à l’élimination de l’altération ou de l’avanie qui provoque le dysfonctionnement. Le technicien procède alors à la réparation du matériel, au remplacement de la pièce défectueuse, à la restauration du système d’origine.

On distingue deux formes de maintenance corrective. La maintenance corrective dite curative, où l’élément est remis en état de fonctionnement normal et durable. La maintenance corrective palliative est en quelque sorte une solution provisoire appliquée à un élément suite à un défaut constaté. En dépit d’un manque de pièces ou de compétence, l’élément retrouve un état de fonctionnement normal mais sans garantie de fiabilité durable. Une maintenance curative est alors planifiée dans un délai très court.

La maintenance corrective distingue également deux formes d’intervention dans le temps : la maintenance corrective immédiate, qui est effectuée aussitôt constatée la panne ou le dysfonctionnement, et la maintenance corrective différée, qui reporte une intervention, généralement en fonction de la gravité de la panne, selon que celle-ci soit bloquante ou non, ou selon le temps d’immobilisation du matériel. 

Contrairement à la maintenance préventive, la maintenance corrective n’est pas planifiée de manière récurrente, mais seulement en cas de dysfonctionnement. En schématisant à l’extrême, on peut considérer que la maintenance préventive est réalisée avant la panne et la maintenance corrective après. La maintenance préventive a pour objet de limiter la maintenance corrective, laquelle coûte beaucoup plus chère à l’entreprise, du fait qu’elle interrompt les process et bloque la production.

Une offre adaptée aux besoins du client

Un contrat de maintenance multitechnique est une offre qui doit être adaptée aux besoins du client. Il est nécessaire que le prestataire qui émet cette offre dispose d’une large gamme de ressources et de compétences dans les divers métiers de la maintenance et que celle-ci soit très étendue géographiquement. L’assistance doit couvrir toutes les plages horaires, une astreinte 24h/24 7 jours sur 7 étant souvent proposée. 

Le prestataire peut en outre proposer des services de GMAO, gestion de maintenance assistée par ordinateur. Il doit avoir à sa disposition le matériel d’appoint nécessaire à la maintenance et aux travaux comme des échafaudages ou des nacelles.

Le prestataire se doit d’organiser également des réunions régulières de reporting où sont fait les points sur l’ensemble des maintenances réalisées sur les équipements et les outils de production. Il signale les risques repérés par les techniciens. Il constitue à ce titre une aide à la décision en terme d’investissement, d’organisation et de sécurité.

La maintenance multitechnique des bâtiments

La maintenance multitechnique des bâtiments comprend une vaste gamme de prestations, tant dans la maintenance préventive que dans la maintenance corrective. Il peut s’agir des travaux du bâtiment, la maçonnerie intérieure, les revêtement du sol et des murs, l’entretien des faux planchers et des faux plafonds. Elle comprend aussi la plomberie et l’entretien des sanitaires, le chauffage et la climatisation, l’électricité (notamment la maintenance l’éclairage, des portails automatiques, des transformateurs, des groupes électrogènes, etc.), les équipements de sécurité (alarmes anti-intrusion, protection incendie, désenfumage…), la menuiserie, la vitrerie, la serrurerie, l’entretien global du mobilier, etc. 

La maintenance multitechnique multisites

Pour les entreprises dont l’activité s’étend sur plusieurs zones géographiques, la prestation de maintenance multitechnique doit s’accompagner d’une prestation de maintenance multi-sites. La disponibilité géographique du prestataire doit être adaptée à celle du client avec toutes les ressources mobilisées en terme de compétences.

Le prestataire assure la coordination des interventions sur les différents sites concernés et met en place les moyens nécessaire à cette coordination. Il sera en mesure de poster du personnel à demeure sur les différents sites afin de maintenir en toutes circonstance le bon fonctionnement des outils de production et l’ensemble des équipements.

Maintenance multiservices

La maintenance multiservices (facilities management en anglais)  est une extension des offres de maintenance multitechnique. En plus des aspects purement techniques des outils de production, des équipements et du bâtiment, le prestataire propose de sous-traiter également les activités de support de l’entreprise : l’entretien des locaux, leur sécurité, l’infrastructure informatique, la comptabilité, la restauration, l’accueil, la réception téléphonique, le traitement du courrier, les missions d’archivage, la manutention, l’entretien des espaces verts, etc.

Grâce à la la maintenance multiservices, les entreprises maîtrisent ainsi la bonne marche de leur production et le coût de leurs activités de support en confiant la sous-traitance de leurs services à un seul et même prestataire. Celui-ci devient l’interlocuteur privilégié et se charge de rassembler des différentes compétences nécessaires aux maintenances multitechniques et multiservices.

Les risques de la maintenance multiservices et multitechnique

Opter pour un une maintenance multiservices  et multitechnique doit être l’aboutissement d’une longue réflexion, cette décision ne pouvant être prise à la légère.

Avant de souscrire un contrat de maintenance multitechnique et/ou multiservices, les responsables de l’entreprise doivent comparer la situation existante et celle qu’ils envisagent. Il s’agit d’évaluer le besoin réel de l’entreprise. Chaque poste doit être évalué en pointant le bénéfice apporté ou non par le prestataire, tant sur le coût que sur la prestation. Il faut évaluer les coûts directs mais aussi les coûts indirects. Il est également important de bien mesurer l’impact social d’une telle décision. Des postes peuvent être supprimés mais des emplois peuvent être proposés chez le prestataire.

Pour choisir le prestataire idoine, il est important que l’entreprise évalue correctement la fiabilité ce celui-ci : Quelle est la qualité de ses services ? Quelles sont les compétences qu’il a la possibilité de mettre en oeuvre ? Quelle est sa situation financière ? Comment sont réalisées les prestations ? Quel est la qualité du reporting ? Quelles garanties donne-t-il en cas de problème majeur ? Quelles sont les modalités de sortie du contrat si nécessaire ?

Il est important également que l’entreprise ne perde pas le contrôle de la maintenance de son activité. La dépendance à un prestataire peut rapidement mettre sa situation en péril.

La maintenance multitechnique : Une activité d’avenir

La maintenance multitechnique et multiservice est une activité qui n’en est qu’à ses débuts en France. Les bénéfices d’une telle prestation ne sont pas encore bien connus de la majorité des responsables d’entreprise. En outre, l’expertise de cette profession reste encore assez rare du fait de sa nouveauté. Elle reste toutefois une activité à fort potentiel puisqu’elle permet une réduction des coûts et une simplification des procédures.

maintenance multitechnique batiment
maintenance multitechnique multisites
maintenance multitechnique tertiaire
maintenance multitechnique et multiservice
contrat maintenance multitechnique pdf
contrat maintenance multitechnique
maintenance multitechnique des bâtiments
maintenance entreprise
prestataire maintenance multitechnique
service maintenance multitechnique