Facebook page

Tuyauterie en cuivre : caractéristiques, prix, avantages, …

éléments de tuyauterie en cuivre avec outils

En France, le cuivre est le matériau le plus utilisé dans les installations de plomberie de nos salles de bains et cuisine, aussi, ses premières traces d’utilisation dans le transport d’eau remontent à l’Égypte ancienne, près de 3000 ans avant notre ère.

Si aujourd’hui son efficacité n’est plus à démontrer, de nombreux concurrents ont cependant vus le jour, comme le PER ou le multicouche. Bien que ces matériaux présentent sur le papier certains avantages, nous allons voir pourquoi le cuivre demeure l’élément phare de la tuyauterie, que l’on soit professionnel ou particulier.

Quels sont les différents usages du tuyau en cuivre ?

Outre son emploi bien connu dans les systèmes de transports des eaux chaudes et froides, le tuyau en cuivre revêt bien d’autres fonctions :

  • Pour l’alimentation en gaz : Pour des systèmes fonctionnant à de très hautes températures comme les conduits de gaz, l’utilité du cuivre réside dans sa capacité à être un matériau malléable, qui peut aisément s’étirer ou se contracter sans créer de fuites.

    Il est par ailleurs complètement imperméable à l’oxygène, gaz très volatil.
  • Pour les chauffages : Particulièrement bien adapté aux températures extrêmes, pouvant dépasser les 80 °C, il s’intègre dans quasi tous les systèmes de chauffages et radiateurs.

Quels sont ses avantages par rapport à une tuyauterie en PER ou en multicouche ?

  • Tenue dans le temps : Une installation de qualité faite à base de cuivre dure en moyenne une trentaine d’années, voire plus si son entretien est régulièrement effectué.

    En revanche, bien que le PER et le multicouche offrent en principe une longévité comparable, leur solidité sera moindre, notamment si la tuyauterie est apparente et susceptible d’être touchée.
  • Recyclable : En effet, le cuivre est un matériau 100% recyclable tandis que ses concurrents, fabriqués à partir de matières fossiles, ont un indice de recyclage beaucoup plus faible.
  • Esthétique : Pour les mêmes raisons, afficher lors de tuyauteries apparentes un matériau comme le cuivre s’harmonise plus facilement avec le mobilier qui l’entoure. Le diamètre de ses tuyaux est d’autre part plus mince, lui offrant la possibilité de se fondre dans le décor.
  • Tous types de raccords : Le cuivre possède la particularité d’être raccordable à d’autres matériaux, comme le laiton ou l’acier, permettant de s’adapter à toute sorte d’installation. De même, ses raccords affichent des indices de longévité supérieurs aux autres.

    Différentes techniques sont envisageables, ce qui permet au bricoleur occasionnel de réaliser une installation sans investir dans des outils spécifiques, de simples raccords à fixer à l’aide de clés faisant l’affaire.

Le cuivre à un prix vraiment supérieur ?

Bien que son cours ne cesse d’augmenter ces dernières décennies, et donc son prix moyen d’achat pour une longueur identique en PER ou multicouches, le cuivre est un investissement sur le long terme. Lorsque l’on entreprend des travaux de rénovation ou simplement de construction, choisir dès le départ une installation pérenne dans le temps est gage de tranquillité, mais aussi d’économies.

En outre, le PER et le multicouche nécessitent une panoplie d’outillage pouvant représenter un coût in fine plus conséquent. Pour un particulier, acquérir une pince à sertir, une cintreuse ou encore un calibreur sont autant d’achats pouvant représenter plusieurs centaines d’euros.

Or, investir une telle somme pour des outils dont on ne se sert qu’occasionnellement représente un investissement loin d’être rentable.

Voici un récapitulatif des prix moyens, au mètre linéaire, des types de tuyaux :

DésignationPrix moyen
Cuivre11 à 41 €
PER9 à 13 €
Multicouches10 à 100 €

Les différents tubes en cuivre

Ils sont généralement distribués sous deux formes :

  • Le cuivre écroui : principalement employé pour des montages apparents, fixable aux murs à l’aide de colliers. Les longueurs proposées de ses tubes rigides vont de 1 à 5 mètres.
  • Le cuivre recuit : utilisé pour des installations encastrées, lui aussi fixable à l’aide de colliers. Il est quant à lui beaucoup plus malléable et vendu en couronnes souples de 2 à 50 mètres.

Tous deux sont prévus pour une utilisation en eau chaude et froide, ainsi que les pour sanitaires et installations de gaz. Ils comportent des diamètres allant de 8 à 22 mm, avec des épaisseurs de 1 ou 22 mm, à choisir en fonction de son système.

Pour conclure, on peut donc établir la prépondérance du cuivre dans les installations de plomberie du fait de son haut taux d’investissement/rentabilité, mais aussi de son esthétisme supérieur aux autres matériaux pouvant être employés.



Demande de devis par téléphone
06 44 60 97 00Prix d'un appel local