Installation d’une chaudière gaz à condensation

Tout savoir sur l’installation d’une chaudière au gaz à condensation

Si vous devez installer une chaudière ou remplacer votre ancienne chaudière, on vous proposera très certainement de vous installer une chaudière à gaz à condensation. En effet, ce nouveau type de chaudière bénéficie des dernières technologies en la matière, et présente de nombreux avantages tant sur le plan écologique que sur le plan économique. Alors, si vous voulez en savoir plus sur l’installation de ces chaudières à gaz à condensation, lisez la suite.

Pourquoi installer une chaudière au gaz à condensation ?

Quels sont les avantages d’installer une chaudière à gaz à condensation ?

Installer une chaudière au gaz à condensation à son domicile présente de nombreux avantages. Pour le porte-monnaie, le principal avantage est économique. En effet, une chaudière à gaz à condensation consomme beaucoup moins d’énergie qu’une chaudière à gaz classique pour un rendement largement supérieur. La chaudière au gaz à condensation fonctionne peu ou prou comme une chaudière classique, à ceci près qu’elle optimise l’exploitation de l’énergie produite. En effet, l’eau du circuit est chauffée par la combustion du gaz naturel (comme la chaudière classique). Mais les vapeurs d’eau produites par cette combustion et contenues dans les fumées sont elles-mêmes exploitées. La condensation des vapeurs libère de la chaleur et réchauffe l’eau de retour du circuit des chauffages. Une économie pour le consommateur, mais aussi pour l’environnement. 

Par ailleurs, elles font partie des dispositifs (de moins en moins nombreux) éligibles aux aides de l’État.

Quelles aides financières pour une première installation ou un remplacement ?

Les chaudières au gaz à condensation permettent une diminution de 30 % de votre consommation d’énergie. Cependant, le coût d’une telle opération n’est pas neutre… Le montant de la facture peut être relativement élevé, entre le coût de la chaudière à gaz à condensation et celui la main-d’œuvre. Pour en savoir plus, vous pouvez lire nos articles précédents, ici.

S’il ne s’agit pas d’une première installation, et que votre domicile (résidence principale) a plus de 2 ans, vous pouvez profiter des aides de l’État que nous évoquerons plus en détail à la fin de cet article.

Comment se passe l’installation d’une chaudière à gaz à condensation ?

Faire appel à des techniciens RGE

Il est indispensable de faire installer sa chaudière au gaz à condensation par un technicien professionnel reconnu RGE. Ce label signifie « Reconnu Garant de l’Environnement » et est remis par l’organisme Qualibat qui distingue l’excellence et la fiabilité des professionnels du bâtiment. De plus, vous ne pourrez prétendre aux aides de l’État et au CITE, uniquement si l’installation a été réalisée par un technicien RGE. Notre entreprise « Les Bons Artisans » fait partie des professionnels RGE. Si vous voulez le vérifier, c’est sur la liste disponible, ici.

La visite technique préalable

Avant toute intervention, le technicien RGE doit procéder à une visite préalable de votre domicile afin d’évaluer :

  • Le modèle à installer
  • Les travaux nécessaires à l’installation de la chaudière à gaz à condensation.

Il vérifie notamment la faisabilité de l’installation, met à jour les conditions d’accessibilité au chantier, note les points qui pourraient s’avérer sensibles en matière de sécurité, vous interroge pour obtenir des précisions. Cette visite est indispensable car elle est avant tout garante de la qualité et de la légitimité du professionnel. C’est aussi l’occasion de lui demander sa certification RGE. Car malheureusement les arnaques sont nombreuses dans le domaine.

Le devis d’installation d’une chaudière au gaz à condensation

Une fois cette visite effectuée, le professionnel RGE établit le devis. Le devis de l’installation d’une chaudière au gaz à condensation comporte, a minima :

  • Le prix de la chaudière en elle-même.
  • Le coût de l’installation et donc de la main-d’œuvre (y compris de la visite préalable et de la dépose de l’ancienne chaudière).
  • Les frais de mise en service.
  • Le coût des accessoires manquants (le prix variant selon la nature de ceux-ci).

La dépose de l’ancienne chaudière

Une fois la date d’intervention fixée, la première étape consiste donc à désinstaller votre ancienne chaudière. Rassurez-vous, il ne vous la laisse pas chez vous. Le technicien se charge de la dépose et de reprendre avec lui votre ancienne chaudière.

La pose d’une nouvelle chaudière à gaz à condensation

Ensuite, bien sûr, il pose la nouvelle chaudière à gaz à condensation, et la met en service.

Combien de temps dure l’installation ?

L’installation d’une nouvelle chaudière, et notamment d’une chaudière à gaz à condensation, en tenant compte la désinstallation de l’ancienne, est rapide. Si tout se passe comme prévu, l’ensemble dure moins d’une journée.

Et après ?

L’entretien d’une chaudière à gaz à condensation : le contrat de maintenance

L’entretien de votre chaudière au gaz à condensation est obligatoire. Il doit être effectué au minimum une fois par an. Il est donc fortement conseillé de conclure un contrat de maintenance avec un professionnel RGE sur la base d’un forfait annuel, auquel vous pouvez ajouter la possibilité d’intervenir « gratuitement » en cas de panne.

Faire la demande de primes ou de subvention

Le remplacement de votre ancienne chaudière par une chaudière au gaz à condensation entre dans le cadre des travaux destinés à améliorer la consommation énergétique de votre logement. Il ouvre des droits à quelques aides financières. Les voici :

Revenus modestes et très modestes : Ma Prime Rénov

La prime Ma Prime Rénov est depuis le 1er janvier 2020, la nouvelle mesure gouvernementale qui remplace le CITE et les aides de l’ANAH (qui ont fusionné). Gérée par l’ANAH, cette prime s’adresse dans un premier temps aux revenus modestes (et très modestes) et sera étendue des 2021 aux autres ménages (sauf aux ménages aux revenus supérieurs). La demande doit s’effectuer sur le site maprimerenov.gouv.fr. La prime « Ma Prime Rénov » est cumulable sous certaines conditions aux autres aides liées aux travaux de rénovation énergétique de votre logement.

Revenus intermédiaires : CITE forfaitaire depuis 1er janvier 2020

Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) reste en vigueur en 2020 (mais sous d’autres modalités) pour les ménages qui ne remplissent pas les conditions d’éligibilité à la prime Ma Prime Rénov. Ce dispositif permet d’obtenir un crédit d’impôt sur le coût de vos travaux. Pour en savoir plus, c’est ici.

Il sera définitivement remplacé pour tous les ménages par la prime Ma Prime Rénov en 2021.

Vous voulez en savoir plus sur l’installation d’une chaudière à gaz à condensation ?

Les Bons Artisans interviennent au quotidien (dans toute la France) pour réaliser ce type d’intervention. Alors, si vous avez des questions ou si vous souhaitez un rendez-vous, n’hésitez pas à nous contacter au 09 72 54 67 67 ou via notre formulaire de contact, ici.